Visite de courtoisie de l’ARBF au PDDC/GIZ



Le vendredi 18 août 2017, à partir de 09 heures, l’Association des Régions du Burkina Faso (ARBF) a effectué une visite de courtoisie à la GIZ.


Tenue dans les locaux du Programme Décentralisation et Développement Communal (PDDC), cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle équipe dirigeante de l’Association et a servi d’occasion pour présenter la Feuille de route de l’ARBF.
La délégation de l’ARBF, a été reçue par le Conseiller Technique Principal du Programme Décentralisation et Développement Communal (PDDC/GIZ), monsieur Ronald REDEKER entouré de deux autres conseillers techniques et d’un stagiaire.


Après échange des civilités, monsieur le Président de l’ARBF, a tenu à remercier le CTP/GIZ pour avoir répondu favorablement à la demande de l’ARBF. Il a aussi fait mention de la mise en place du nouveau bureau de l’ARBF à l’issu du 3ème Congrès de l’ARBF tout en exprimant sa gratitude envers les Partenaires Techniques et Financiers pour leur appui considérable aux Collectivités Territoriales, comme l’Union Européenne à travers le PACDR piloté par l’ARBF.
Le Conseiller Technique Principal abordant les principes d’intervention du PDDC/GIZ a, quant à lui, salué cette occasion d’échanger avec un élu régional, une occasion pour aborder un certain nombre de questions qui concerne la région collectivité.
Il a rassuré monsieur le Président/ARBF, d’associer certains éléments (activités) de la feuille de route de la faîtière dans la nouvelle phase du Programme Décentralisation et Développement Communal (PDDC) qui sera effective, courant janvier ou février 2018 ; Un atelier d’élaboration des orientations stratégiques du PDDC est prévu à cet effet. Le PDDC compte, également, bien organiser des activités en collaboration avec l’ARBF ainsi que l’AMBF.
Pour monsieur Ronald REDEKER, accompagner les faîtières revient nécessairement à mieux les outiller pour faciliter leurs efforts de lobbying et de plaidoyer auprès du Gouvernement et autres partenaires techniques et financiers. Par ailleurs, il a poursuivi en souhaitant que les nouveaux référentiels de la décentralisation, puissent marquer un tournant décisif pour une décentralisation véritable qui prend en compte toutes les préoccupations des différents acteurs, en l’occurrence celles des collectivités.
D’autres questions ont été évoquées notamment la question de la mise en place tardive des ARD et la question de la Coopération Décentralisée qui n’est pas dans les domaines d’intervention du PDDC.
A ces questions monsieur le Président de l’ARBF a apporté des éclaircissements à l’attention des techniciens de la GIZ, qui ont suggéré l’intégration du volet ARD dans le budget 2018 du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

 
 
Partenaires

 
Nous sommes membre de ...